Cycle du Baccalauréat en théologie

N.B. : On indique pour chaque enseignement sa « valeur » en « crédits européens » (E.C.), sachant qu’un crédit correspond à 7 heures de cours.

THÉOLOGIE DOGMATIQUE

Fondamentale

Introduction au Concile Vatican II (1 E.C.)                                                                1314
P. Bernard Minvielle (Professeur ordinaire)
Événement capital de l’histoire religieuse du XX° siècle, le Concile Vatican II est devenu par son enseignement, une référence essentielle pour la vie ecclésiale et la théologie contemporaines. L’objet du cours est d’en faciliter l’accueil et l’étude. Il introduira à l’histoire conciliaire, à la présentation organique et à la lecture des textes.

Sacramentalité (2 E.C.)                                                                                                1315
Cours et travaux dirigés
P. Pierre de Cointet (Professeur ordinaire)
Dans son lien organique avec le mustèrion, le sacramentum est une réalité centrale de la foi. Ce cours introduit à l’économie sacramentelle, qui annonce et célèbre « l’économie du mystère », par le don de l’Esprit qui communique les fruits du Mystère pascal du Christ, dans l’Église qui est « le grand sacrement de la Communion divine » (CEC 1108). L’étude de la sacramentalité permet de saisir le « lien entre les mystères » de la révélation et de sa transmission, du Christ unique Médiateur, comme de l’Église (dans sa mission dans le monde), ainsi que du projet divin sur l’homme (pont entre l’ordre de la matière et celui de l’esprit) et sur la société (qui, de par sa nature, tend vers l’unité).

Création et évolution (1,5 E.C.)                                                                                   1316
P. Jean-Michel Maldamé (Professeur invité)
Professeur émérite de l’Institut Catholique de Toulouse
Cf cours à options en licence canonique

Théologie dogmatique

Christologie (7,5 E.C.)                                                                                                  1317
P. Etienne Michelin (Professeur ordinaire), P. Pierre de Cointet (Professeur ordinaire)
Ce cours cyclique offre une réflexion autour de trois dimensions du mystère de Jésus qui se présente à l’homme d’aujourd’hui avec le visage du Fils, le visage du Souffrant et le visage du Ressuscité. Pour chacune de ces dimensions, nous approfondirons la révélation biblique reçue dans le développement dogmatique et explicitée spéculativement par quelques témoins, dont saint Thomas d’Aquin.

Eschatologie (3 E.C.)                                                                                                    1318
P. Etienne Michelin (Professeur ordinaire)
« Si le Christ n’est pas ressuscité, vide alors est notre message, vide aussi votre foi » (1 Co 15,14)Il reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts et son règne n’aura pas de fin ».
L’exclamation de Paul et l’article du Credo indiquent l’importance de la doctrine des « fins dernières » dans leurs multiples dimensions. Présentation du contenu de la foi et approfondissement à partir des enjeux actuels.

Les sacrements de guérison de l’Église (3 E.C.)                                                         1319
P. Claude Sarrasin (Professeur ordinaire)
Nous portons la vie divine, « en des vases d’argile » (2 Co 4,7). Le Christ, médecin de nos âmes et de nos corps, a voulu que son Église continue, dans la force de l’Esprit Saint, son œuvre de guérison et de salut (cf. CEC 1421), il a prévu, pour la croissance de cette vie de grâce, la réaction que nous devons opposer au mal. Le sacrement de la réconciliation et de l’onction des malades seront étudiés dans les textes majeurs du Magistère.

Le mariage – Séminaire (7 E.C.)                                                                                  1320
P. Claude Sarrasin (Professeur ordinaire), P. François Girard (Professeur ordinaire)
Le sacrement de mariage s’enracine dans l’amour de Dieu pour nous : « Dieu créa l’homme à son image ; à l’image de Dieu, il le créa ; homme et femme, il les créa ». Le séminaire scrutera les fondements bibliques du mariage et l’enseignement du Magistère. L’étude du rituel du mariage valorisera l’amour des époux et leur responsabilité dans leur tâche de transmetteur de la vie et d’éducateurs.